Facebook utilisé quotidiennement par les internautes.

Combien de temps passez-vous chaque jour sur Facebook?

Michel Bouchard Culture numérique


Ce matin, en consultant Reddit, je suis tombé sur une statistique qui, sans vraiment me surprendre, m’a fait réaliser à quel point les réseaux sociaux sont aujourd’hui incrustés dans notre culture.

Il semblerait qu’en moyenne, les Américains utilisent Facebook environ 40 minutes par jour. Amusons-nous à un petit un calcul rapide qui donnera tout son sens à ces 40 minutes consacrées chaque jour à Facebook.

Quarante minutes multipliées par 365 jours = 14 600 minutes annuellement. Ça représente 243 heures, 10 jours ou encore une semaine et demie à temps plein à commenter et à consulter du contenu sur Facebook. Pour le plaisir, il s’agit de 1/36e de toutes les minutes comprises dans une année. Si on pousse encore un peu le plaisir, ça veut dire qu’en 36 ans, j’aurai passé une année entière sur Facebook.

Et ça ne comprend pas Twitter, Linkedin, les courriels et toutes les autres formes d’interaction et de communication disponibles sur le Web. Déjà, les courriels à eux seuls peuvent occuper jusqu’à 650 heures de notre temps chaque année. Je ne reprendrai pas mes calculs précédents, mais ça vous donne une idée du temps qu’on passe à communiquer par le Web!

Faut-il s’inquiéter d’une telle utilisation?

Au contraire! À mon avis, il s’agit là d’un signe fort qu’il faut redoubler d’efforts pour offrir du contenu de qualité aux internautes, peu importe la plateforme. Si on passe 40 minutes par jour sur Facebook, c’est que le réseau fonctionne et que les gens sont intéressés à y consulter du contenu et à se laisser convaincre. En développant un discours qui reflète notre personnalité et l’image qu’on veut donner à son organisation, on se donne les outils pour occuper quelques instants de ces 40 minutes quotidiennes. Si on considère que plus de «70 % des consommateurs préf[èrent] s’informer sur les marques en lisant des articles plutôt qu’en regardant des publicités» (Pascal Henrard et Patrick Pierra, Guide du marketing de contenu, chapitre 1, Éditions Infopresse, 2015), bien rédiger et bien présenter son contenu sur Facebook devient primordial pour intéresser, captiver et retenir les clients potentiels.

Rédiger du contenu original et de qualité pour le Web, de nos jours, c’est augmenter ses chances de laisser une forte impression sur les internautes, de les attirer et de les retenir. Même que si l’on en croit des études, certaines heures sont plus propices pour publier son contenu sur les réseaux sociaux.

C’est donc avec enthousiasme que je reçois cette statistique. En tant qu’entrepreneur, je crois que le Web est l’espace à privilégier pour communiquer ses idées et enrichir les échanges avec la clientèle avec des stratégies de contenu appropriées. Il s’agit d’investir le temps et les ressources nécessaires pour y afficher du contenu de qualité exposant les valeurs et le positionnement de son entreprise.

Si vous hésitez encore à communiquer sur les réseaux sociaux ou ne savez pas trop comment rejoindre votre communauté, demander conseil à un remédiateur! Nous trouverons bien une solution pour exploiter ces 40 minutes de consultation quotidienne en votre faveur.

Pendant qu’on y est, combien de temps passez-vous sur Facebook, que ce soit pour vos activités professionnelles ou pour vos communications personnelles? J’ai bien peur de compter parmi ceux qui font drastiquement augmenter la moyenne.

Share this Post

Profil du remédiateur

Michel Bouchard

Facebook Twitter Google+

Je suis Michel Bouchard, rédacteur et référenceur SEO chez REMÉDIA. Mon travail consiste à accompagner les organisations dans la rédaction de contenus originaux, professionnels et agréables à consulter. Mes compétences en langue française et ma longue histoire d’amour avec la littérature me permettent d’offrir à ma clientèle un service unique qui associe à la fois ma rigueur de technicien en bureautique et ma créativité de littéraire.